#TECH'

💳 TEST DE LYDIA, LE PAIEMENT MOBILE À LA FRANÇAISE

La start-up française Lydia, spécialisée dans le paiement mobile,  a eu la gentillesse de m’envoyer leur produit afin que je puisse en faire un test. C’est parti pour la review !

AH ! Que j’aime la #fintech, surtout quand des start-up françaises veulent bouleverser notre façon de consommer la banque avec les outils d’aujourd’hui et du futur. Et c’est la bonne idée que Lydia souhaite nous proposer.

Créée en 2011, mais opérationnelle depuis 2013, Lydia est utilisée aujourd’hui par 800 000 français et se considère comme le leader français du paiement mobile ! On va tout de suite voir ce que ça donne.

L’OFFRE LYDIA

Lydia cherche avant tout à miser sur la simplicité de ses services et à l’expérience utilisateur. Que veut nous offrir Lydia ? Quelles sont les possibilités ? Comment se démarque-elle d’une concurrence de plus en plus forte ?

Lydia fonctionne grâce à une simple application disponible au téléchargement sur iOS et Android. Cette application constitue la colonne vertébrale de la start-up, tout fonctionne, tout passe par celle-ci. On verra les possibilités un peu plus bas.

Mais avant-tout Lydia souhaite innover dans le paiement mobile en vous permettant d’envoyer et de recevoir de l’argent, de payer ses achats chez les commerçants et sur internet et de retirer de l’argent SANS avoir de compte bancaire. C’est sur ce point précis que Lydia se démarque. Elle ne propose aucun compte bancaire. La simplicité.

La start-up propose une seule carte dite “prépayée”, une MasterCard au design plutôt chouette, couleur bleu océan et bien entendu, compatible NFC (paiement sans contact).

IMG_2077 💳 TEST DE LYDIA, LE PAIEMENT MOBILE À LA FRANÇAISE

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

L’inscription se passe exclusivement sur votre smartphone grâce à l’application. Comptez 5 min pour vous inscrire. On vous demande des pièces justificatives de votre domicile, votre carté d’identité, les coordonnées bancaires de votre compte actuel et français (impossible d’ajouter un compte offshore), votre carte Lydia et autres cartes bancaires, vos coordonnées classiques… Vous prenez en photos tous vos justificatifs et le tour est joué. Comptez moins de 24h pour la validation de vos justificatifs. Pratique et efficace.

IMG_1729 💳 TEST DE LYDIA, LE PAIEMENT MOBILE À LA FRANÇAISE

Une fois que votre inscription est terminée, Lydia vous envoie votre IBAN personnel afin que vous puissiez virer de l’argent sur votre compte (pas de compte bancaire, mais votre compte Lydia, rappelons-le). Vingt-quatre heures suffisent pour que l’argent soit disponible sur votre Lydia.

Votre carte Lydia est liée à votre smartphone et l’application. Elle est configurable selon vos besoins. Plein de possibilités s’offre à vous.

Ainsi, il est possible de bloquer votre carte à volonté en cas de vol ou de perte, d’activer ou désactiver votre carte à l’étranger, pour les achats sur internet, dans les distributeurs de billets et pour le paiement sans contact. Il est également possible de gérer ses plafonds de paiement et de retraits. Enfin, le code PIN est modifiable à volonté ! Ce sont aujourd’hui les standards de la fintech.

Question sécurité, l’application Lydia est compatible Touch iD afin de remplacer le code sécurité.

LES PREMIERS PAIEMENTS AVEC LYDIA

Dès l’activation de la carte, j’ai pu constater qu’au premier retrait, une notification est envoyée sur votre smartphone et Apple Watch (car oui, Lydia met à disposition une application pour Apple Watch).

Les notifications peuvent vous être envoyées par mail ou via le sytème de notification interne de votre smartphone. Mais sachez, qu’à chaque paiement ou retrait, ou dès que vous recevez de l’argent, une notification vous tient au courant. Elles remplacent le reçu que votre commerçant ou un distributeur vous donnent.

LYDIA À L’ÉTRANGER

C’est le point le plus intéressant à mon sens, car au delà de l’expérience utilisateur, c’est aussi à l’étranger que la banque doit se démarquer. À l’heure où les individus se déplacent de plus en plus à travers le monde pour un voyage à l’étranger, les banques doivent aujourd’hui davantage s’adapter aux besoins de leurs clients. Alors que propose Lydia ?

Il est important de rappeler que Lydia n’est pas une banque mais un système de paiement mobile sans compte bancaire.

Lydia est bien entendu fonctionnelle à l’étranger. L’offre de Lydia pour les voyageurs n’est pas la plus interessante malheureusement, puisque seulement 20 paiements en devise étrangère autre qu’en Euro sont possibles chaque année. Concernant les retraits, vous pouvez en faire 10 par an, hors zone euro. C’est peu, trop peu pour les voyageurs. La carte est pour le moment gratuite, mais à l’avenir Lydia pourrait vous la facturer  3.99 € /mois. On aurait aimé être exonéré de toutes commissions sur les paiements et retraits comme N26 sait le faire.

Pour informations, une fois que ces quotas sont dépassés, chaque paiement sera commissioné à hauteur de 2 % du montant, et 2 % + 1 € pour les retraits. Les banques traditionnelles commissionnent à 5 %.

IMG_2038-1 💳 TEST DE LYDIA, LE PAIEMENT MOBILE À LA FRANÇAISE

LES AUTRES FONCTIONNALITÉS DE LYDIA

Si vous disposez d’un iPhone, sachez que l’application est compatible avec Siri et iMessage. Il est donc possible de demander à Siri d’envoyer ou de demander de l’argent à tel ou tel contact avec Lydia. Même chose avec iMessage grâce à son extension. Tout est fait pour vous simplifier la vie.

siri 💳 TEST DE LYDIA, LE PAIEMENT MOBILE À LA FRANÇAISE

Touch iD a été intégré récemment par l’équipe développeur pour garantir la sécurité de vos transactions et surtout gagner en expérience utilisateur, car il vous permet de vous passer du code sécurité.

Mais là où Lydia est très fort, c’est qu’il est possible de payer les commerçants sans votre carte Lydia. Je m’explique. Si vous n’avez pas votre carte Lydia sur vous, vous pouvez créer une transaction en générant un QR code sur l’application, que le commerçant scannera avec son téléphone.

Je vis sur Caen, et malheureusement aucun commerce ne propose le paiement via Lydia. Mais rassurez-vous, si vous vivez dans de grandes villes, pleins de commerces le font. Les taxis en raffolent visiblement.

Pour voir les commerces compatibles Lydia à proximité de votre emplacement, aller sur votre profil, puis “Commerces/Pros à proximité”. Attention, ce n’est fonctionnel qu’en France. Plus d’informations sur cette fonctionnalité ici.

Enfin, dernière fonctionnalité: si vous ne souhaitez pas attendre les délai d’un virement pour recharger votre Lydia, sachez qu’il est possible de recharger son compte Lydia, avec des Lydia. Par exemple: si j’envoie 200€ à un proche, qu’il me les renvoie immédiatement, le rechargement  est immédiat. C’est plus rapide qu’un virement.

EN CAS DE PROBLÈME, Y A T-IL UN SUPPORT CLIENT ?

Comme toute start-up proposant un service en ligne, il est important d’avoir un bon suivi client en cas de problème. Malgré la simplicité d’utilisation de Lydia, personne n’est à l’abri d’un bug, d’une fausse manip’, ou pire, d’un piratage (même si c’est rare). Alors qui contacter en cas problèmes ? Comme d’habitude, ça se passe le plus souvent sur les réseaux sociaux.

Si vous êtes sur Twitter, vous pouvez envoyer votre requête sur le compte officiel @applydia

Si vous êtes sur Facebook, un support est disponible ici

Vous pouvez enfin les contacter par mail ou à ce numéro de téléphone 01 79 75 40 30.

Lydia recommande de consulter leur page d’aides en ligne avant de les contacter.

ALORS, EST-CE QUE ÇA VAUT LE COUP ?

OUI et encore OUI, mais sous certaines conditions.

Lydia a pour vocation de supprimer les liquidités que vous portez sur vous. À mon sens, Lydia vise surtout une cible jeune et étudiante. Aujourd’hui tout le monde a un smartphone, et à terme, les cartes bancaires et la monnaie fiduciaire disparaitront (pas tout de suite, mais on est bien parti pour). L’idée est de vulgariser le paiement sur mobile grâce à une simple application. Vous souhaitez envoyer de l’argent à un de vos amis ? Entrez la somme, sélectionner votre contact, et le tour est joué. Seule condition: que votre contact utilise Lydia.

Lydia, c’est aussi la possibilité de se passer de sa carte bancaire, et de payer ses achats via son smartphone en générant un QR code. Pratique ! La limite ? Que votre commerçant utilise également Lydia et soit situé en France.

Les frais ? La carte Mastercard est actuellement gratuite mais Lydia réfléchie à une facturation à 3.99 € / mois. Cela reste bien moins cher que les frais bancaires des banques traditionnels. Tant mieux !

Si vous êtes à la recherche d’une carte de paiement peu chère, cette carte peut remplacer celle que vous avez actuellement. Sous réserve que vous voyagez très peu à l’année, elle peut être très interessante pour vous ! Simplicité, pratique et expérience utilisateur sont les principales qualités Lydia. Elle est encore plus utile si vos amis utilisent Lydia !

En ce qui me concerne, je ne connaissais pas Lydia avant que l’on me contacte pour tester leur service. J’ai donc pu me faire une idée et comparer avec ce que j’utilise principalement, à savoir N26, leur principal concurrent. Le concept de Lydia a clairement le mérite d’être connu et c’est surtout, une fierté française. J’espère que la start-up se développera davantage à l’étranger afin d’étoffer un peu plus leurs services. Enfin, une prise en charge d’Apple Pay serait la bienvenue. Enfin, Lydia m’a laissé entendre que la gestion d’un mode “multi-compte” sera prochainement disponible, c’est-à-dire choisir le compte bancaire à débiter après un paiement. À voir dès que ce sera disponible.

Si vous êtes intéressé par Lydia, sachez que vous pouvez bénéficié de 10 € offert en entrant le code promo NOWFR lors de votre inscription ou en cliquant sur la bannière ci-dessous. Le code sera déjà appliqué.

Si vous avez des questions concernant Lydia, surtout n’hésitez pas, je serai ravi d’y répondre dans les commentaires !

Je tenais également à remercier Ségolène et la team Lydia de m’avoir permis de réaliser ce test. Et bien sur, à vous de m’avoir lu, merci !

À très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *